Le ballet Don Juan à l’Opéra de Riga (Lettonie)

Don Juan ou Le Festin de Pierre a longtemps été une source d’inspiration, dans la littérature aussi bien que dans la musique ou le cinéma. Cependant, c’est cette fois-ci dans la danse et plus précisément dans le ballet que ce célèbre mythe se voit retranscrit. Le 10 novembre marque la première du ballet Don Juan sur la scène de l’Opéra National de Lettonie.

 

opéra lettonie

 

Don Juan est un noble qui semble tout posséder. Il attire les regards, vit dans un palais majestueux et bien sûr a tellement de femmes et d’argent qu’il ne sait plus quoi en faire. C’est un vrai séducteur, pas un romantique. Un gredin plein de confiance en lui qui n’est loyal qu’à sa propre personne, et ceux qui l’entourent sont impuissants devant son charisme et l’attrait de son existence romantique.

« Un homme, qui est envié par tous, est un super-héros … Vraiment? Qu’est-ce qui assure l’immortalité aujourd’hui? » »

C’est la question que nous pose l’équipe créative de nouveau ballet de Don Juan – composée du danseur et chorégraphe d’origine cubaine Julio Arozarena, ainsi que de la dramaturge, chorégraphe et danseuse slovaque Valentina Turcu – 230 ans après la première mondiale de Wolfgang Amadeus Mozart et du librettiste Lorenzo da Ponte de l’emblématique opéra Don Giovanni.

Le ballet Don Juan est un chef d’oeuvre unique, une oeuvre d’art sophistiquée, sensuelle et provocante. Sa recette ? Une combinaison de morceaux soigneusement sélectionnés de l’opéra de Mozart et des variations de Frédéric Chopin sur le thème de La ci darem la mano. Le tout dans un style néo-baroque qui donnera aux spectateurs un aperçu des profondeurs secrètes du subconscient du bourreau des coeurs le plus célèbre du monde.

 

Retrouvez toutes les dates des représentations du ballet Don Juan dans la programmation 2017-2018 de l’Opéra de Riga. Si vous souhaitez assister à ce ballet, n’hésitez pas à nous contacter ou à consulter nos escapades à l’Opéra national de Lettonie.

 

About Author

client-photo-1
Laura

Comments

Laisser un commentaire