Histoire du marché central de Riga

à faire a Riga

« Les places centrales ont bien changé dans de nombreuses villes. Lors de visites, on entend souvent les guides dire : « Il fut un temps où il y avait un marché ici! » Mais à Riga, le marché est toujours là! Dans le centre. Là où se trouve la Daugava. Là où se trouvent les murs anciens. Sur la place de l’ancien commerce  » déclare le célèbre écrivain et journaliste letton Eric Hanbergs dans son livre Le légendaire marché central de Riga.

 

Conception du marché central de Riga

La nécessité du marché central a été débattue au Conseil municipal en 1909 et 1910. Mais la Première Guerre mondiale a retardé ces plans jusqu’au 18 décembre 1922, date à laquelle le conseil municipal de Riga a finalement décidé de construire le marché alimentaire central. Les travaux ont continué pendant huit ans.

Le marché précédent était situé à proximité de l’actuel, près de la Daugava, mais il était trop petit et insalubre pour la ville en pleine croissance.

Les bâtiments utilisés pour les pavillons sont devenus partie intégrante de la singularité de Riga. Ils ont été construits à Vainode (Kurzeme) et étaient à l’origine utilisés comme hangars pour les avions – Zeppelin – de l’armée allemande .

Le «parrain» du marché est Klavs Lawrence, le directeur du département commercial du conseil municipal de Riga. C’est lui en effet qui a décidé d’utiliser les constructions de hangar en fer sur la base nouvellement construite du marché.

Il également voulait utiliser les hangars à zeppelin dans leur taille d’origine – 37,4 mètres de haut, 47,2 mètres de large et 240 mètres de long. Cependant, des fluctuations de température trop importantes seraient survenues en raison de leur hauteur. Or, l’équipement nécessaire pour chauffer ces immenses bâtiments n’était pas disponible. Par conséquent, il a été décidé de n’utiliser que la partie supérieure du hangar et de construire des murs de brique et de béton armé.

 

histoire riga

 

Le plus grand d’Europe!

La construction fut commencée en juin 1924, mais achevée à l’automne 1930. En 1924, des travaux d’envergure ont commencé mais les plans ne cadraient pas avec les fonds alloués. Le conseil n’a pas pu trouver de fonds supplémentaires. Alors la construction a été arrêtée en 1926 et n’a repris que deux ans plus tard.

Après ajustement, les pavillons mesuraient 20,5 m de haut et 35 m de large. 6 millions de briques, 2 460 tonnes de fer et 60 000 barils de ciment ont été utilisés pour ces constructions puissantes. On estime qu’avec le béton, le béton armé et les briques utilisés pour les constructions commerciales, on pourrait construire un mur de 1,75 km de long, 1 m d’épaisseur et 20 m de haut.

Le chauffage central et l’éclairage électrique ont été installés dans tous les bâtiments, ce qui était assez moderne pour l’époque.

Certains éléments architecturaux nouveaux ainsi que des effets néoclassiques d’avant-guerre ont été utilisés pour le projet. On retrouve ainsi des éléments Art-déco sur plusieurs façades.

Dans les années 1930, les habitants de Riga pouvaient se vanter d’avoir le plus grand et le plus moderne marché d’Europe. Un marché d’autant plus confortable, lumineux, propre et soigné. Les agriculteurs étaient heureux d’apporter leurs produits à Riga.

En 1931, le «marché central de Riga» a été reconnu par des experts étrangers comme le plus grand et le meilleur d’Europe.

Sur l’ancien marché, c’était les servantes et domestiques qui venaient se fournir. Mais le nouveau grand marché central de Riga était fréquenté par les maîtresses de maison elles-mêmes, souvent avec leur mari. Le marché était également un lieu d’excursion populaire pour les visiteurs étrangers. Si les moins aisés sont toujours venus au marché, l’apparition des ministres et des riches date de 1930.

 

à faire a Riga

 

Le marché pendant la période soviétique

En 1949, le marché central a été rebaptisé le marché central de Kolkhoz. La presse soviétique l’a salué comme le meilleur marché dans l’Union Soviétique.

En 1961, des contrats d’approvisionnement régulier en produits agricoles ont été conclus avec 60 kolkhozes. Les statistiques montrent que 200 000 tonnes de viande, 768 000 litres de lait, environ 7 millions d’œufs, plus de 9 000 tonnes de pommes de terre, plus de 8 000 tonnes de légumes et près de 5 000 tonnes de fruits ont été vendus en 1961.

Le nombre de clients variait de 50 à 70 000 en semaine et atteignait 100 000 le week-end. Dans les années 1980, les usines de réfrigération du marché fonctionnant à l’ammoniac ont été remplacées par du fréon. Le système de chauffage à vapeur à basse pression a été remplacé par une connexion au système de chauffage central de la ville.

 

a voir a Riga

 

Le marché de Riga aujourd’hui

En 1997, le marché a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO avec la vieille ville.

Il a survécu aux dures réalités de la renaissance du capitalisme. Le marché central de Riga a trouvé sa place et renaît, rassemblant une grande variété de personnes. A cet endroit, dans le centre de Riga, dans ce lieu coloré admiré de tous, vous pouvez presque tout acheter. Notamment des produits issus des campagnes lettones, sains, savoureux, colorés et variés.Venez vous aussi déambuler au milieu de ces étals alléchants lors d’une visite guidée en français du marché. Vous profiterez également de cette visite lors d’une journée à Riga ou d’un week-end à Riga.

 

Le marche central de Riga, Lettonie

À propos de l'auteur

client-photo-1
Laura

Commentaires

Laisser un commentaire